Blog

Dormir – la literie de camp

Je ne savais pas de quoi se composaient les « beddings », nom donné à ce qui était utilisé pour se mettre au lit pendant les voyages en chariot.

J’ai enfin trouvé l’information que je cherchais, dans The Prairie Traveller, a Hand-book for Overland Expeditions  (1859)  :

The bedding for each person should consist of two blankets, a comforter, and a pillow, and a gutta percha or painted canvas cloth to spread beneath the bed upon the ground, and to contain it when rolled up for transportation.

Soit :

  • 2 couvertures,
  • un duvet ou couette, c’est à dire le fameux quilt garnit de laine ou duvet,
  • un oreiller,
  • pour s’isoler de l’humidité ainsi que garder l’ensemble au sec pendant le voyage, une toile enduite de latex ou d’huile.

Il y a dans ce livre aussi deux exemples de lits de camps pliables ou démontables, appelés « field cots ».

 

Mary Edwards Walker 


Mary Edwards Walker (26 novembre 1832 – 21 février 1919) est une chirurgienne américaineféministeabolitionnisteprohibitionnisteprisonnière de guerre et la seule femme à avoir reçu la Medal of Honor qui est la plus haute décoration de l’armée américaine.

Après avoir obtenu son diplôme de médecin, elle se marie et commence à pratiquer la médecine. Au début de la guerre de Sécession, elle se porte volontaire pour servir dans l’armée de l’Union en tant que chirurgien. Elle est capturée par les forces de la Confédération après avoir traversé les lignes pour soigner des civils blessés. Considérée comme une espionne, elle est emprisonnée à Richmond, puis échangée avec des prisonniers confédérés.

Après la guerre elle est proposée pour recevoir la Medal of Honor, en raison de sa contribution à l’effort de guerre. Elle reste la seule femme à l’avoir reçue et fait partie des huit civils à en avoir été décoré. Elle devint écrivain et conférencière et apporta son soutien au mouvement des suffragettes américaines (en) jusqu’à sa mort en 1919.

Source : Mary Edwards Walker — Wikipédia

Susette La Flesche 

Susette La Flesche, (later Susette LaFlesche Tibbles) also called Inshata Theumba(Bright Eyes) (1854 – 1903), was a well-known Native American writer, lecturer, interpreter and artist of the Omaha tribe in Nebraska. La Flesche was a progressive who was a spokesperson for Native American rights. She was of Ponca, Iowa, French and Anglo-American ancestry. In 1983 she was inducted into the Nebraska Hall of Fame.

Susette La Flesche image1findagravecomphotos201017454038381127
Susan La Flèche Picotte ?
Susette LaFlesche Tibbles

Sources :

Fabrication des bougies

Matériel nécessaire :

  • Moule à chandelles
  • Mèches
  • Suif
  • Casserole pour faire fondre le suif

Où trouver les bons ingrédients ?

Le suif

Il s’agit de la graisse de ruminant (bœuf, moutons…) fondue.
La graisse de porc fondue, elle, donne le saindoux.

La mèche

http://www.afairesoimeme.com/382-meches-lampes-a-petrole-et-lampes-a-huile

Le moule

À trouver dans une brocante ou sur le Web…

Exemples de moules à chandelles :

Moule à chandelles © Société du patrimoine religieux du diocèse de Saint-Hyacinthe 2000
Moule à chandelles © Musée acadien de l’université de Moncton

Méthode

Couper une mèche par tube du moule qui fasse un peu plus de 2 fois la longueur de celui-ci.
La plier en deux et faire un noeud coulant autour d’une baguette, puis tordre les deux brins pour former un cordon dont il faut rouler l’extrémité en pointe assez fine pour passer par le petit trou percé à l’extrémité d’un tube du moule.
Façonner ainsi le long de la baguette autant de mèches qu’il y a de tubes dans le moule et les y insérer, en veillant à faire sortir par la pointe chaque mèche et tirer dessus pour qu’elles soient bien tendues et bien droites.
Piquer une pomme de terre crue sur la pointe de chaque tube pour fixer le tout.
Remplir le moule de suif chaud.
Le mettre à refroidir – par exemple dehors.
Un fois refroidi, tremper vivement le moule dans l’eau bouillante pour démouler les chandelles et les tirant par la baguette.

Source : Un enfant de la terre – Laura Ingalls Wilder

Cire d’abeille

  • http://www.afairesoimeme.com/7246-cire-d-abeille-pour-bougies-500-g.html
  • http://www.icko-apiculture.com/fr/cire-abeille/cire-gaufree-1.html

Zitkala-Sa – Wikipedia

Zitkala-Ša (22 février 1876 – 26 janvier 1938) (dakota: prononcé zitkála-ša, se traduisant par « Oiseau rouge »), aussi connue sous le nom que des missionnaires lui ont donné, Gertrude Simmons Bonnin, est une écrivain, éditrice, musicienne, enseignante et militante politique lakota.

Avec l’Américain William F. Hanson, Zitkala-Ša écrit le livret et les chansons du The Sun Dance Opera, (1913), le premier opéra amérindien, composé en style romantique et basé sur des thèmes sioux et utes.

Elle est la cofondatrice, en 1926, du Conseil national des Indiens américains, un groupe de lobby pour les droits civils et pour le droit à la citoyenneté américaine. Elle sert en tant que présidente jusqu’en 1938.

Her life has been recorded in the biography Red Bird, Red Power: The Life and Legacy of Zitkála-Šá (Norman: University of Oklahoma Press, 2016).

Source : Zitkala-Sa – Wikipedia

VictorianVoices.net: A Topical Treasury of Victorian Magazine Articles

Discover the Victorian era first-hand in this growing topical archive of articles from Victorian periodicals! It’s your #1 destination for Victorian recipes, fashions, crafts, history, royalty, pets, and much, much more.

Source : VictorianVoices.net: A Topical Treasury of Victorian Magazine Articles