Violonistes

Je me suis posé la question : pourquoi les filles Ingalls n’apprennent pas à jouer du violon grâce à leur père ? Laura ne mentionne même pas l’once d’un désir de savoir jouer comme son papa. Cela peut être juste par manque d’intérêt, mais dans la société victorienne on peut s’attendre à ce que cela vienne plutôt d’une barrière morale, d’un tabou social.

J’ai trouvé la réponse dans le journal pour jeunes femmes « The Girls own Paper » daté de 1889. Dans un article documentaire sur la fabrication des violon à Mittenwald. Le dernier partie de l’article questionne sur les femmes violonistes.

Extrait de « Mittenwald and its violins » by Emma Brewer, The Girls Own paper, 1889

L’auteur y mentionne effectivement que la pratique du violon était longtemps considérée comme virile. Mais que la révolution a eu lieu et que ce n’étais plus le cas en cette fin de siècle.

Wilma Neruda — (née à Brünn en Autriche-Hongrie le 21 mars 18381, morte à Berlin le 15 avril 1911)

( C’est un autre sujet mais j’ai lu aussi qu’il fut aussi longtemps considéré comme instrument de seconde zone avant de devenir raffiné – il reste le fiddle qui est cette version populaire de l’instrument ).

Article complet en pdf : « Mittenwald and its violins » by Emma Brewer, The Girls Own paper, 1889